LEVIATHAN : The speed of darkness

LEVIATHAN - The speed of darkness

No Colours Records, 2003

Black metal dépressif, USA

Split CD

Ce split nous permet de (re-)découvrir deux formations géographiquement bien différentes.

Les premiers protagonistes sont les polonais de IUVENES , duo que l'on ne présente plus et dont l'évolution sur ces dix dernières années est assez considérable. Ici nous avons affaire en ce qui les concerne à leur première période très influencée par les premières productions de BATHORY. Trois titres inédits sont proposés sur ce « Live in Eternal Sin » pour un peu plus de onze minutes. Inédits certes mais rien de bien transcendant, puisque des premières productions de IUVENES, on n'en retient que la prédominance Black-thrash ainsi que la similitude des compositions avec les travaux de Quorthon. Toujours est-il que cette galette n'est pas mauvaise mais il lui manque encore cette petite touche qui nous fait accrocher.

La partie suivante est assurée par LEVIATHAN , groupe américain à mettre aux cotés de ces jeunes formations US talentueuses comme XASTHUR et NACHTMYSTIUM. La musique de LEVIATHAN est torturée avec ses cris dépressifs voir extrêmes, mais teintée également de petites notes froides créées aux synthés. C'est un savant mélange mêlant la folie et le dérangement que nous propose Wrest avec des compositions aussi tourmentées qu'inattendues : « Pondering the Wealth of the Stars » avec son riff primaire et très efficace; « Fossils of Hope » revient sur des bases plus true BM, moins musicales et innovantes, puis quelques envolés hystériques comme sur « I Miss Watching You Die ». « S.W.O.L. » est le titre fabuleux, très lent empreint d'une atmosphère glaciale, avec son riff très lancinant. On ressent l'ombre du grand BURZUM planée non loin! « Your Army Awaits » vient parachever cette oeuvre dans la plus pure hystérie en terminant sur quelques notes froides, un régal! Avec une bonne demie heure de Black dépressif, torturé et un son puissant, LEVIATHAN nous propose un black lancinant de très bonnes qualité même si le son est un peu plus étouffé, la production est légèrement supérieure par rapport à la partie IUVENES, et cela est la garantie d'une ambiance adéquate à ce genre d'écoute. Ce split est donc très bon avec une prestation de LEVIATHAN excellente. Même si la partie IUVENES est au finale peu intéressante, elle n'en est pas moins la plus courte. Au pire vous pourrez vous rabattre sur la réédition du EP Speed of Darkness chez Viva Hate Records.

Cyril - 9/10