La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

MÜtiilation : Desecrate Jesus's Name

MÜTIILATION - Desecrate Jesus's Name

Wargeist Prod, 2007

Black metal, France

Live (DVD + CD)

Le légendaire Mütiilation ne sera jamais, durant sa triste existence, monté qu'à deux reprises sur scène. La première fois en 2001 à Marseille et la deuxième fois en Allemagne au \"Under The Black Sun\" Festival (Germendorf). Ces deux minables shows furent donnés pour la misérable promotion du troisième album de Mütiilation, c'est-à-dire Black Millenium (Grimly Reborn) . Mais que dire de ces deux shows qui font la fortune de certains couillons d'e-bayeur reproduisant des copies soit-disant officielles et bien sûr limitées, d'autres blaireaux allant jusqu'à faire des montages pour reproduire des affiches de ces concerts et les vendre à une quinzaine d'euros... Et que dire quand on sait que cette compilation est produite sur le label \"Wargeist Productions\", dont le gérant est un bootleggeur diplômé, ayant fait sa fortune sur des cassettes de VERMYAPRE KOMMANDO , bien-sûr classées comme \"OFFICIAL AND VERY HARD TO FIND\". Quand on apprend ce genre de choses, j'avoue qu'on a bien envie de ne même pas écouter cette release, rien que par respect de ces artistes (qu'ils soient bons ou mauvais) dont le labeur a été volé sans raison (si ce n'est un immoral but lucratif).

Sortie en 2007, cette compilation d'origine roumaine, atteindra directement les 45 euros à sa première apparition sur e-bay, mettant en relief la stupidité de ses enchérisseurs étant donné qu'elle n'était pas encore Sold-out et qu'un simple mail envoyé à Wargeist nous permettait de l'acquérir pour une vingtaine d'euros... Limitée d'ailleurs à 100 exemplaires, et je dois dire que c'est encore beaucoup trop vu la médiocrité de son contenu...

Le DVD propose la vidéo du festival à Germendorf ; Meyna'ch, torse nu et accompagné des membres de CELESTIA , joue devant un public qui restera pour la plupart de marbre devant les gigotements du damné chanteur... D'un point de vue cinématographique, les vues sont assez aléatoires, se centrent généralement sur le guitariste, qui d'ailleurs peine assez à reconstituer les morceaux de Willy... Peu de gros plans sur les visages, c'est assez dommage pour tout vous avouer, car le seul intérêt de ce DVD est d'enfin voir le vrai visage de Willy \"Meyna'ch\" Roussel, qui propose un maquillage dépouillé mais en accord avec lui-même : ce putain de lépreux a vraiment une gueule de taré, fidèle à ce vieux légume dans sa chaise roulante du troisième skeud. Le son est atroce, la batterie sonne un peu comme une casserole, voire beaucoup, la basse est pour ainsi dire inexistante, la guitare est trop lente et manque d'expression, et enfin celui que nous attendions tous, leader de ce One Man's Band, Meyna'ch, est vachement décevant. Pourtant, il fait de son mieux pour combler l'absence totale de personnalité des instrumentistes, mais malheureusement son head-banging et son maquillage macabre ne suffiront pas à cacher la voix abimée du vocaliste... Il n'est définitivement plus celui qu'il fût sur les deux premiers albums : ce chanteur qui poussa les limites de la saturation vocale sur Remains of a ruined, dead, cursed soul , semble avoir laisser une de ses cordes vocales sur ce chef d'oeuvre. La déception est donc grande de ne pas pouvoir assister à un petit \"Travels To Sadness...\" et de voir les riffs cultissimes de \"Transylvania\" se faire massacrer par ce manche de guitariste ; enfin on ne m'ôtera pas l'idée que le seul capable de jouer de la guitare comme Meyna'ch, c'est Meyna'ch...

Je ne m'avancerai donc pas sur le live à Marseille, il est tout simplement inaudible...

Qu'on s'entende bien, le BM n'a jamais été très fort sur scène, c'est toujours plus gai de voir du thrash ou du heavy, mais cette fois c'est trop, j'en pleurerai presque... Ici les bootleggeurs sont allés trop loin, ces lives auraient du rester à jamais enfouis dans les mauvaises impressions de Mütiilation, lequel a pour la peine compris son erreur, et jura mais un peu tard, qu'il ne s'y prendrait plus.

Jolly Jumper - 2/10