La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

NEGURA BUNGET : 'N Crugu Bradului

NEGURA BUNGET - 'N Crugu Bradului

Code 666, 2003

Pagan black metal, Roumanie

CD

Groupe roumain ayant commencé en 1995 sous forme de duo, pour finalement se stabiliser sous forme de trio (la bassiste étant un musicien session), NEGURA BUNGET compte dans sa discographie 6 enregistrements (4 albums). Cette galette je l'attendais impatiemment, d'autant plus qu'en ayant signé chez CODE666, je savais trouver, en plus d'un bon album, un bon packaging. Et bien je fus loin d'être déçu. Présenté dans un joli digipack A5 à plusieurs volets qui se déplie (avec en prime un bout de branche de sapin - des carpathes sûrement héhéhé) le skeud (4 titres pour plus de 50 minutes - j'y reviens après) contient également une plage multimédia. Là où les gros labels posent un pauvre clip merdique sans aucun effort de présentation (cf la réédition de KATAKLYSM chez NUCLEAR BLAGUE), on a le droit ici à un summum du genre. Après un film introductif (forêt, nature, etc.) on se trouve face à une page où 9 sections nous permettent d'en savoir plus sur ce génial groupe (philosophie, historique, discographie + un clip excellent correspondant à un titre inédit présent sur un compilation de Code666, toujours pas sortie en France bordel!). Le tout sur fond de musique ambiante excellente. Bon, pour beaucoup tout cela n'est qu'enrobage et donc peu important. Je dirais que ces gens se trompent lourdement car tout ceci est caractéristique d'un groupe qui veut aller au delà de la moyenne et qui s'efforce de proposer un objet de qualité. Ce sont là de vrais artistes qui soignent leur travail et par conséquent leur public. Le son maintenant : 4 titres pour 50 minutes. 4 titres représentant les 4 saisons (si j'ai bien compris - en tout cas on pourrait penser qu'il n'y a que l'automne et l'hiver). 4 titres de black excellents chantés en roumain (j'avoue que je n'arrive pas à le chanter sous ma douche) avec un son correct (pas cracra pas ABYSS), bien joués techniquement. Quelques nappes de claviers viennent appuyer les ambiances plutôt aériennes mais jamais grandiloquentes. Des fois des passages acoustiques surviennent et font penser de loin à de la musique tzigane (mais de loin). Les riffs sont tour à tour aériens, agressifs, pesants. Bref que du bon ! Un black intelligent au-delà (pour le feeling et la créativité) de beaucoup de merdes qui se veulent evil-mélodico-technico-mes-couilles. Un album unique qui, hélas ou tant mieux ?, ne rencontrera pas le succès qu'ils pourraient mériter (pourtant je leur souhaite). En un seul mot : indispensable. Petite précision : écoutez le dernier titre dans un état d'extrême fatigue...

Dr Jabuse - 10/10