NEGURA BUNGET

Negura Bunget

Pagan Black metal, Roumanie

sept. 2003

Après avoir sorti plusieurs enregistrements de qualité, NEGURA BUNGET, fort de sa signature chez CODE666 récolte enfin les fruits de son travail avec son dernier album'N crugu braduluiqui permet de lui faire connaître autre chose qu'un succès d'estime. Negru (batterie) a bien voulu répondre à quelques questions, dévoilant une personne intelligente et ouverte, chose plutôt rare dans le milieu black métal...

1. Peux-tu présenter le groupe au public black metal français...quand avez vous commencer à jouer du black metal? Pourquoi le bassiste est encore une fois un membre session? Quelle est la signification de NEGURA BUNGET?

Emergeant des immanences spirituelles des terres immortelles, NEGURA BUNGET commença son voyage dans le black metal au début de l'année 1995 sous forme de duo, avec Hupogrammos Disciple aux guitares/voix/claviers et Negru à la batterie. La 1ere démo,From Transilvanian Forestfut enregistrée au Magic Sound Studio à Bucarest en novembre 1995 et sortie à la fin de l'année, sous le nom original du groupe, WICCAN REDE. Aiwazz Valah Disciple était dans le groupe quand la démo fut enregistrée, mais nous quitta rapidement après. La 1ere performance live eut lieu à un festival à Buzau en juin 1995, suivie par des concerts de part et d'autres en Roumanie. NEGURA BUNGET commença son exploration spirituelle du monde et de l'esprit de ses ancêtres avec le début-album,Zirnindu-sa, réalisé par le label roumain BESTIAL RECORDS, nouvellement fondé, à la fin de l'année 1996. L'album fut enregistré en octobre 1996, au Magic Sound Studio à Bucarest. Les 8 titres de l'album n'expriment rien d'autre qu'un Pur Black Metal Transylvanien.Zirnindu-san'apporta pas seulement un changement de nom, mais une idéologie entièrement nouvelle et une implication personnelle plus profonde. L'album fut réalisé plus tard en CD par un label américain, BREATH OF NIGHT RECORDS. La réalisation de l'album fut à nouveau suivie par des concerts dans tout le pays.

Décembre 1998 amena la seconde réalisation de NEGURA BUNGET, le mini-albumSala Molksa, encore une fois sur BESTIAL RECORDS. Le matériel fut enregistré entre juin et août 1998 au Show Factory Studio à Timisoara. Avec l'addition d'un 3eme membre officiel, Spurcatu, à la guitare/basse, les 4 titres deSala Molksadévoilèrent un son encore plus franc, complexe, agressif, atmosphérique, rapide – tout simplement la Musique de la Spiritualité Transylvanienne. Le groupe joua en juillet 1999 au Open Hell Festival à Volyne (République Tchèque) aux côtés de AVENGER, SILENT STRANGER OF GODLESS ELEGY, ROOT, MANIAC BUTCHER, avec un line-up live comportant Vampir à la basse et Daniel (THY VEILS) aux claviers. De nombreux concerts en Roumanie suivirent.

Maiastru sfetnicest le 3eme opus de NEGURA BUNGET. L'album fut enregistré au Bilutza Studio à Timisoara en juin 2000 et est disponible dans un format digipack spécial (conçu et fabriqué manuellement par NEGURA BUNGET) et en cassette, tous deux sortis par BESTIAL RECORDS. T-shirt et LS sont également disponible. Plus de 56 minutes, pour seulement 6 titres épiques, unifiés dans la possession, la malveillance, la descendance, les atmosphères, la vitesse et l'agression...exposant la vision du groupe sur la façon dont un monde basé sur le black metal aurait du ressembler. De nouveaux gigs ont suivi à Belgrade (Serbie), Budapest (Hongrie), Bucarest, Szambor (Serbie), avec des groupes tels que MAY RESULT, STONE OF DEATH, CHRISTIAN EPIDEMIC, LAND OF CHARON, AHRIMAN. Le nouveau line-up comportait Vampir aux claviers et Ursu à la basse.

Maiastru sfetnicamena également le groupe à signer un contrat de 3 albums avec le label italien CODE666 RECORDS. Un nouveau titre fut enregistré spécialement pour la compilation de CODE666Better Undead Than Alive, et la 1ere vidéo du groupe fut faite pour le même titre (Vazduh) dans les montagnes de Transylvanie.

En juin 2002 NEGURA BUNGET entra à nouveau au Magic Sound Studio pour enregistrer leur 4eme album, le 1er pour CODE666 Records.'N crugu braduluipeut être vu comme une tentative spirituelle à travers les essences de la spiritualité transylvanienne traditionnelle. Juste 4 titres, représentant symboliquement les 4 saisons à travers l'évolution d'un cadre annuel, encore 54 minutes du black metal le plus conceptuel.

Initialement nous n'étions que 2 dans le groupe. Après le MCDSala molksa(1998), Spurcatu joignit officiellement le groupe, d'abord à la basse puis plus tard aux guitares. Depuis cela nous n'avons toujours été que 3 dans le groupe. Mais nous avons un line-up live agrandi, comportant Ursu à la basse et Vampir aux claviers. Ils ne sont tout simplement pas des membres officiels du groupe.

NEGURA BUNGET est un brouillard noir venant d'une forêt noire, dense et profonde. Le nom essaie d'imager quelque peu le genre d'atmosphère, autant musical que spirituel que nous voudrions créer avec notre musique. Cela a également une nature symbolique, exprimant les parties indicibles de notre idéologie. En effet, les 2 mots du nom viennent du substrat Tracic du langage roumain (le vieux, contenant à peu près 90 mots) car l'intérêt pour notre histoire et notre spiritualité locales est quelque chose d'une importance cruciale et significatif pour nous en tant que groupe.

2. Comment fut perçu votre album par la presse et le public?

Nous sommes vraiment satisfaits des chroniques que nous avons eu jusqu'ici pour l'album . la plupart d'entres elles sont très enthousiastes, et j'en ai vu seulement une ou deux vraiment mauvaises... il n'y a rien que nous pouvons demander de plus! J'ai eu des réponses similaires de la part des gens qui ont écouté l'album.

3. Comment en êtes vous venus à CODE666? Que s'est-il passé avec le précédent label?

Et bien, en réalité ce fut assez simple. Après la sortie deMaiastru sfetnicles gars de CODE666 l'ont écouté et l'ont apprécié. Donc ils ont demandé si nous n'étions pas intéressés de signer un contrat avec eux. Comme ils nous offraient de meilleures conditions que BESTIAL RECORDS aurait pu nous fournir, et comme nous n'avions pas de deal officiel avec eux, nous nous sommes dit pourquoi pas... Depuis je suis sûr que nous avons fait le bon choix. Nous avons travaillé depuis le début avec BESTIAL RECORDS, qui a en fait été créé juste pour sortir notre 1er album. Nous avons bien travaillé avec eux, en étant d'assez bons amis, et ils ont fait de leur mieux pour nous promouvoir, mais au final ce n'était pas assez . Ils étaient juste une petit label roumain, avec des capacités limitées. Cependant ils ont fait beaucoup pour nous et nous les remercions énormément.

4. Peux-tu m'en dire un peu plus à propos de l'album...assez étrange de faire 4 longues parties...il y a un concept, n'est-ce pas? Pourquoi chanter dans votre propre langage?

Nous voyons'N crugu braduluicomme un voyage initiatique à travers les profondeurs de la spiritualité roumaine vue comme un tout. Nous voulions présenter dedans notre vue sur les essences de la mentalité traditionnelle roumaine. Nous avons choisi pour cela de présenter le tout à travers la symbolique d'une année, une évolution dans un cadre de 4 saisons, et par conséquent nous avons utilisé seulement 4 titres, chacun représentant symboliquement une saison. Cette évolution cyclique d'une année nous a donné l'opportunité de présenter comment quelques pratiques, croyances et célébrations coopèrent dans le temps. Cette année multiplie infiniment les possibilités d'offre de tradition, de même que des pratiques. Nous en avons simplement choisies quelques unes proches ou symboliques pour notre vision. La spiritualité traditionnelle roumaine est un concept si généreux qu'il nous a offert à tous quelque chose que nous voulions utiliser. Donc cet album traite de contenu spirituel, d'endroits, de gens, de temps, d'Histoire...Il n'y a rien de figé évidemment, car en utilisant différents éléments (certains très détaillés, d'autres volontairement plus vagues) nous avons essayé d'offrir une indication du tout...Le tout qui ne pourrait jamais être présenté, le tout qui doit être expérimenté personnellement. Traiter de ces aspects dans un langage autre que le roumain aurait été impossible. Au-delà de ça, nous avons toujours eu des textes en roumain depuis le tout début puis NEGURA BUNGET est fondamentalement connecté avec la spiritualité locale. Mais pour le dernier album nous avons fait des traductions non officielles en anglais de nos textes, qui peuvent être trouvées sur notre site web (www.negurabunget.com).

5. Quelle est votre "technique" pour composer?

Premièrement je dirais qu'il n'y a pas de manière unique que nous utilisons pour créer une chanson. Quelques fois nous nous trouvons ensemble de bonne humeur, et quelques parties intéressantes viennent naturellement alors que nous jammons. Nous travaillons dessus plus tard, arrangeons chaque détail pour les transformer en chanson. D'autres fois nous travaillons plus sur un concept pour le titre, sur une sensation ou une atmosphère que nous voulons dépeindre, et nous bossons assez longtemps pour la créer musicalement...C'est un processus complexe que de créer un titre, aucun doute, mais c'est plaisant après que nous l'ayons fini. Nous travaillons assez comme un groupe, bien que les idées initiales peuvent être travaillées en particulier. Finalement nous jugeons quel matériel est important. Heureusement nous ne sommes que 3 dans le groupe, car nous argumentons pas mal ("de façon créative")...

6. Le son est bon! Où est-ce que ça été enregistré? Est-ce que c'était le même studio que pour le précédent album?

Nous avons enregistré le dernier album dans le studio que nous avons utilisé pour enregistrer notre 1ere démo et notre 1er album. C'est l'un des plus gros studios en Roumanie. Mais le studio n'était pas aussi important que le gars avec qui nous avons bossé. On s'entend bien avec lui et il est l'un des rares ici à savoir comment produire un groupe de métal.

7. Vous avez faits quelques concerts...c'est peut-être assez dur de jouer vos nouvelles chansons et transcrire cette atmosphère particulière? Est-ce que vous faites des "coupures"? Il y a des synthés? Comment le public réagit? Où avez vous tournés?

Oui, nous avons donné quelques concerts jusqu'à présent. Nous avons toujours eu présent à l'esprit l'atmosphère live quand nous composions notre musique, donc il n'est pas trop dur de tout exécuter en live. Il y a quelques petites différences, nous utilisons quelques instruments supplémentaires (percussions, xylophone, quelques orgues), nous utilisons des synthés également, mais au final je pense que nous pouvons créer la même atmosphère intense en live quand nous rencontrons les bonnes conditions. Habituellement je pense que les gens se contentent d'écouter notre musique. Cela peut paraître inhabituel au départ, mais au final ils ont l'air de voir ce que nous essayons de faire, et ils l'apprécient. De loin, nous jouons principalement en Roumanie mais également en République Tchèque, Serbie, Hongrie, Pologne. Nous jouerons plus prochainement (fin août) dans une petite tournée avec AVENGER et DARKSTORM en République Tchèque, Autriche, Serbie et Hongrie.

8. Il y a une putain de partie multimédia... Pourquoi l'avoir fait? Qui l'a faite? Dites moi ce qu'on peut trouver dedans...

Ça l'est effectivement. Nous avons planifié cela assez tôt puisque nous avons pris soin de notre côté de tous les aspects touchant à cet album (concept, composition, enregistrement, imagerie). Nous voulions une qualité top à chaque niveau, et nous avons beaucoup travaillé pour l'obtenir. La partie multimédia est une extension naturelle de l'album. Elle a la même atmosphère que le reste et ce n'est pas là juste pour la plaisir. Nous avons fait tout le visuel pour le nouvel album (couverture du CD, multimédia, website, ajouts) avec notre ami Dan Florin Spataru, un des meilleurs artistes pour le visuel ici en Roumanie. Nous le connaissons assez bien, il était familiarisé avec notre musique depuis des années, donc finalement je pense que nous avons fait un bon job ensemble. Il y a un contenu assez riche dans le multimédia. Il y a premièrement une ample présentation du concept de l'album, il y a bien sûr l'histoire du groupe, une petite présentation des nos précédents albums et de notre background spirituel, les paroles de l'album sont présentes, il y a une galerie photo, il y a le clip pour le titreVazduh(titre qui n'est pourtant pas présent dans l'album!) et il y a quelques photos de haute qualité pour la presse.

9. Encore une fois le packaging est superbe...pourquoi un tel effort? Volonté d'être différent? Tu crois que nous pourrons avoir un jour une réédition deMaiastru sfetnic?

Pour te dire la vérité nous avons fourni beaucoup de main d'œuvre pour la réalisation du packaging de nos 2 précédentes réalisations. Je pense que la gestion de ces packages fut finalement une manière d'en prendre soin. Chacun fut une chose spéciale pour nous, alors nous voulions exprimer cette préoccupation dans tous les petits détails dont nous pouvions nous occuper. Nous voulions également étendre l'atmosphère des albums à de nouveaux niveaux. Quand tu as la boîte de l'album entre les mains il y a simplement un rapport différent avec elle. C'est ce que nous voulions, appeler à de nouvelles sensations. Nous avons une nouvelle édition du CD deMaiastru sfetnic, mais ce ne sera pas dans la même digibox. De même pour le nouvel album. Si nous en faisons plus tard une réédition, ce ne sera pas dans la boîte initiale. Cependant nous planifions une série de réédition de nos 3 premiers CDs. Tout sera fait dans un layout commun, et nous pourrions même faire une boîte spéciale avec les 3 CDs. Il y aura aussi quelques extras sur certains, de même que quelques nouvelles versions LP ou cassette.

10. Peux tu décrire la scène roumaine?

Assez surprenante je dirais, mais il y a assez peu de groupes roumains jouant de la musique de bonne qualité. Bien que la plupart d'entre eux ne réalisent pas d'albums fréquemment (ce qui n'est pas une décision intentionnelle mais une triste situation générale ici) je pourrais mentionner des groupes comme VOKODLOK (Death/black), THY VEILS (Dark/Ambient), TAINE (très influencé par Death, mais très bon aussi!), PYCHOSYMPHONY (surprenant Progressive/thrash/Death), INTERITUS DEI (gothic/Death)...et je pourrai continuer.

11. Tu connais quelques groupes de black metal français?

Pour te dire la vérité je ne suis pas un grand fan des groupes de black metal français. Je préfère les classiques, comme IMMORTAL, BURZUM, EMPEROR, SATYRICON, ENSLAVED, TAAKE... Il n'y a pas de tels groupes venant de France. Cependant j'ai apprécié le dernier album d'AARKHON INFAUSTUS.

12. Est-ce qu'il y a dans la philosophie du groupe un fondement anti-religieux? Est-ce que le christianisme est présent dans ton pays? Tu ne penses pas que l'islamisme est un plus grand danger en ce moment?

Je te dirais que nous ne sommes pas préoccupés par ce que font les autres, nous voulons juste faire nos trucs aussi bien que nous le pouvons. Nous préférons échafauder nous même notre propre spiritualité plutôt qu d'essayer de détruire celle des autres. Officiellement 98% de la population est chrétienne (mais orthodoxe, pas catholique). Mais nous n'avons aucun problème du au contexte dans lequel nous vivons. Je pense que le fondamentalisme est le pire danger de nos jours. Soit-il islamique ou chrétien, le fondamentalisme signifie au final d'abandonner complètement tes idées personnelles pour des systèmes religieux aberrants.

13. Quelles sont vos influences musicales (ou extra musicales)? Qu'écoutent les membres de NEGURA?

Nous écoutons beaucoup de musiques à dire vrai. Nous ne sommes pas liés tant que ça à certains styles car nous sommes intéressés par une vision spéciale transmise par la musique. Dernièrement, j'ai apprécié TENHI, THEE MALDOROR KOLLECTIVE, THUNDERBOLT...

14. Avez vous des side project ?

Pour le moment nous sommes tous impliqués seulement dans NEGURA BUNGET. Mais je pourrais commencer bientôt un projet traitant un peu plus directement avec le folklore roumain.

15. Les derniers mots sont les tiens...

Merci beaucoup pour le soutien! Stay black ! Puisse le ZSALAMOKXISA guider tes pas !

Dr JABUSE