NEGURA BUNGET : OM

NEGURA BUNGET - OM

Code 666, 2006

Transylvanian Metal, Roumanie

CD + DVD

Enfin il est là! La date de publication étant constamment décalée, ce nouvel album des Roumains était attendu un peu comme le messie. Les fans avaient bien eu droit au MCD Inarborat cosmos de quoi les faire patienter avant la sortie d'un nouvel album, mais il faut avouer que ce dernier n'avait pas provoqué beaucoup de remous voire chez certains une mini-déception. Mais qu'ils se rassurent car comme le dit le dicton, avec le temps et la patience, la feuille du mûrier devient de la soie...
Musicalement, ce serait un anathème de vouloir encore comparer NEGURA BUNGET aux standards actuels du Black Metal, ni même à un groupe en particulier. Définitivement oui, NEGURA BUNGET a su créer son propre style, le Transylvanian Metal, dont les balbutiements avaient déjà créé une mini-sensation sur l'album Sala Molksa et qui avait manifestement séduit les critiques du monde entier avec le dernier en date, N'crugu Bradului . Sur des compos telles que ?esarul De Lumini ou encore Cunoa?terea T?cut? pour ne citer qu'elles, les Roumains nous plongent directement dans une ambiance profonde, faussement lumineuse, nous entraînant comme à son habitude dans les contrées les plus obscures de la Roumanie. Personnellement je suis agréablement surpris de constater que le côté folk prend aussi de plus en plus de place ( Hora Soarelui ), à l'instar des claviers qui sont toujours savamment utilisés. J'ajoute également que NEGURA BUNGET ne renie en aucun cas ses racines Black Metal, de sorte que les éléments de base sont toujours aussi présents mais sont tous simplement fusionnés avec les parties folks et ambiantes, conférant, malgré des parties extrêmement sombres et ténébreuses, un côté épique des plus subtils. Après plusieurs écoutes religieuses tout en regardant le DVD (qui accompagne le CD dans la version de luxe) et qui explique, ou tente de nous expliquer la spiritualité chère au groupe, j'en viens à la conclusion que cet album doit être pris comme un reportage , ou mieux encore, comme un voyage initiatique dans les contrées transylvaniennes là où la vie n'aurait pas encore perdu son côté sauvage et son aura magnétique. Ce magnétisme est vraiment "sacré", tout en étant fortement et méticuleusement retranscrit dans chaque note jouée ou chantée, chaque battement de tambour, chaque grondement ou cri perçant. De plus, chaque intermède ambiant semble avoir un but métaphysique bien précis (rituel?) : l'album semble être écrit et exécuté de telle manière qu'il soit comme l'air : partout, traversant tout et presque physiquement palpable avec pour seul et unique but d'être expérimenté par l'intermédiaire des sens multiples pour que cette randonnée au pays des loups soit la plus enrichissante pour l'auditeur. Sans pouvoir malheureusement déchiffrer toutes les paroles, il me semble clair que la musique traite de la vie cosmique, tout comme l'indique clairement le titre de l'album Om , qui signifie littéralement en roumain à la fois "la condition humaine", mais aussi et surtout le côté d'unité cher aussi aux traditions hindouistes mais qui doit être vu ici dans une perspective animiste (d'ailleurs très marquée). J'avais déjà été enchanté par le précédent album mais il se dégage de celui-ci une maturité indéniable dans la maîtrise de leur style propre (tant artistiquement que musicalement) qui atteint (pour l'instant?) son plus haut niveau d'expression.

Comme pour l'album précédent, NEGURA BUNGET nous montre encore une fois son talent pour créer des compositions complexes dont il me semble impossible de figer celles-ci dans des chroniques car ce Om est un album qui a demandé un travail de recherche ahurissant de la part des protagonistes et sur tous les niveaux. Bien sûr, le style hermétique des compositions et l'originalité extrême fait en sorte que cet album sera considéré soit comme un chef d'Ĺ“uvre ou soit comme une bizarrerie exotique... Quant à moi mon opinion va de soi...

NB : je propose aux plus perfectionnistes d'entre-vous qui ont la version limitée de cet album de commencer par regarder le DVD en premier pour comprendre la nature spirituelle de ce disque et pour respecter un itinéraire de route des plus agréables.

Thyl l'espiègle - 9,5/10