La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Arkhon Infaustus : Orthodoxyn

ARKHON INFAUSTUS - Orthodoxyn

Osmose production, 2007

Black/death, France

Album CD

L'une des sorties les plus attendues de cette année, sans aucun doute. Il faut dire qu'elle s'est faite quelque peu attendre, repoussée, pour différentes raisons, mais au final, le dernier Arkhon Infaustus est bel et bien entre mes mains. Orthodoxyn fera date dans la discographie du groupe, et dans la scène extrême française, ni plus ni moins.

Abouti, profond, malsain au possible, et d'une noirceur terrifiante, les adjectifs me manquent. Possédant des parties mid tempo plus nombreuses que sur Perdition Insanabilis (leur dernier méfait, sorti en 2004, toujours sur Osmose Production), celles-ci contribuent de manière impressionnante à installer un côté on ne peut plus dérangeant. Un morceau comme Behind the Husk of Faith possède des ambiances proches du dernier Celtic Frost, la comparaison est, bien entendu, des plus élogieuses ! Mais cet album ne se résume pas aussi simplement. Il y a toujours ces parties de blast, ou le tempo devient incontrôlable, AZK.6 martèle sa batterie de manière puissante mais aussi intelligemment. Outre la qualité des riffs, qui était déjà bien présente sur leurs précédentes sorties et qui est devenu une marque de fabrique, le jeu de batterie a atteint un niveau impressionnant ! Le morceau La particule de Dieu, premier titre en français chez Arkhon Infaustus en dix ans si je ne m'abuse, est le plus atypique de cette galette. Lent, très lent, avant l'explosion, le côté dérangeant des parisiens atteint son paroxysme. Mais inutile de vous mentir, ce n'est pas à travers ces quelques lignes que je pourrais « résumer » la bête, et encore moins avec le peu de recul dont je bénéficie. Orthodoxyn n'est pas prêt de révéler tous ses secrets, et c'est à ça qu'on reconnaît les grands albums, et par conséquent, les grands groupes.

À l'heure où même le métal extrême se noie (souvent) dans la médiocrité et le superflu, des groupes rares, comme Arkhon Infaustus, sont là pour brandir haut et fort l'étendard parmi cette superficialité. Car soyons à nouveau honnêtes, qui mieux que ce groupe peut représenter dignement la France dans la scène extrême mondiale ? La question est posée...  

Caedes - 10/10