La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Blut Aus Nord : The work which transforms God

BLUT AUS NORD - The work which transforms God

Appease Me/Candlelight Records, 2003/2004 (réédition)

Black metal, France

Album CD

\"BLUTAUS Écouter The work which transforms God c'est entrer dans un autre univers, c'est découvrir une autre forme de Black Métal, d'ailleurs cette étiquette se met un peu par défaut car la musique de Blut Aus Nord est si spéciale qu'elle ne ressemble que peu (même très peu) aux standards du BM. C'est plutôt l'ambiance malsaine dégagée qui s'en rapproche. Je n'ai jamais entendu une chose pareille dans ma vie. L'album commence par un morceau d'ambiant inquiétant ne laissant présager rien de bon. Effectivement, à peine est-il terminé que les blasts entrent en scène avec une guitare au son saturé et torturé au possible. Même si ce dernier ressemble à celui de The Mystical Beast of Rebellion , il est plus malsain. La voix de Vindsval, elle, est toujours aussi écorchée. Ce deuxième morceau est tellement bien construit qu'on ne voit pas les 6 minutes passer. On a l'impression d'écouter une machine infernale qui ne s'arrête jamais, ça s'enchaîne et se ré-enchaîne sans aucune faille avec des variations de rythmes bien senties (chapeau bas à celui qui s'occupe de la batterie électronique). Vous pouvez croire après cette description que l'album entier est composé de cela, eh bah non. Et c'est là l'une des forces de The work which transforms God . Le tempo n'est pas toujours coincé à son plus haut, il y a aussi des morceaux lents et d'autant plus malsains qui font mine de nous achever. Blut Aus Nord s'essaie aussi dans l'ambiant en en éparpillant 3, 4 passages qui gardent toujours la même ambiance glauque. La guitare dissonante, qui reste la plus présente, laisse parfois sa place à une guitare au son plus audible pour un auditeur normal dans des passages à tendance épiques. Elle officie entre autre dans le morceau qui clôt l'album avec brio dans un tempo lent. N'attendez plus, allez vous procurer The work which transforms God , et par la même occasion pourquoi pas la discographie complète ?

Choucroute - 10/10