La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Enthroned : Tetra Karcist

ENTHRONED - Tetra Karcist

Napalm Records, 2007

Black metal, Belgique

Album CD

Voila Enthroned qui revient pour délivrer son septième assaut sonore ! Précisons d'emblée que le groupe a dû procéder pour l'occasion à des remaniements de line-up : le départ du dernier membre fondateur Sabathan (chant/basse) permet à Nornagest (guitare) de récupérer le chant. Un nouveau venu, Phorgath (Issu de Emptiness) débarque au poste de bassiste. Enfin, le batteur Alsvid (Seth) est de retour au moins pour assurer l'enregistrement de cet opus. Que dire du résultat ? \"Tetra Karcist\" reste dans la voie ouverte par \"Carnage In Worlds Beyond\" en 2002, à savoir un black metal rehaussée de riffs thrash, et portée par une production puissance pilotée par Harris John (Producteur de kreator & Sodom). Le contenu reste sans grosse surprise, avec des titres rapides, haineux et destructeurs, avec des soli déglingués ; mais leur radicalité attend une violence jamais atteinte, avec des morceux poussés à plein tubes, dans un chaos métallique sans borne ! Cet extrémisme rappelle un un peu certains joyaux du précédent « Apocalypse Manifesto » : du coup, les titres sont moins mémorisables que les hymnes passés (rappelez-vous avoir gueulé « Apocalypse... Manifestooo » ou encore « Hellgium messiahhhh », à l'écoute de ces vieux titres !). Nous retrouvons aussi sur cette galette les passages à ambiance typiques, et autres chœurs mystiques permettant d'aérer les morceaux. Le chant black de Nornagest est bon, mais plus classique, car il n'a évidemment plus le timbre nasillard si caractéristique de Sabathan, ce dont certains se féliciteront, alors que les plus nostalgiques le déploreront. La taille relativement courte de \"Tetra Karcist\" (à peine 35 minutes) peut aussi constituer une déception... Côté thématqiue, les textes pourvoient toujours le satanisme le plus radical, et la mystérieuse pochette avec la table zodiacale et son scorpion collent bien à ce thème. En somme, dans ce dernier méfait, un bon équilibre est trouvé entre la puissance ravageuse et l'ambiance malsaine. Les fans s'y retrouveront sans nul doute. les fans \"die hard\" devront se ruer illico sur la version digi-Pack limitée comportant deux bonus tracks, \"Pantheon of Oblivion\" et \"I Reign Over you\". Enthroned : un des pilier inaltérable du « vrai » black métal...

Autocratôr - 07.5/10