OTARGOS

Otargos

Black metal, France

Mars 2009

Depuis leur démo de 2003 "Conquerors, conquerors... destroyers", ce quatuor d'origine bordelaise a su s'affirmer dans la scène BM hexagonale par son professionalisme et sa touche personnelle, faite d'un concept futuriste porté par un gros son ravageur. Pour son troisème assaut full-lenght, c'est l'affable AleXXX (basse) a répondu à nos questions:

1.Hailz  Alexxx ! « Fuck God – Disease  Process » vient à peine de sortir. Comment le décrirais-tu simplement pour donner envie à nos lecteurs de l'écouter?

C'est très simple, Fuck God-Disease Process est, à mes yeux, l'album le plus abouti de toute le discographie d'Otargos. Dagoth a effectué un travail très personnel et comme il est l'auteur de 95% de la musique de cet album, FGDP possède vraiment une identité propre et l'on sent vraiment une cohésion entre les titres tout au long de l'album. De plus, il est actuellement en vente avec un DVD renfermant plus de 3h30 d'images dont notre live à l'Heretic filmé en mai dernier en multicam ainsi que deux autres concerts et des dizaines de vidéos live filmées tout au long du Kinetic Tour. On retrouve aussi un studio report, un « on the road » (devenu aujourd'hui indispensable à tout bon DVD qui se respecte), une galerie photos et d'autres bonus...

2.Sur certains titres, les tempi ont fortement ralenti...volonté nouvelle de jouer plus sur les ambiances que la puissance brute ?

Il est vrai que les ambiances sont plus marquées sur Fuck God-Disease Process que sur n'importe quel autre album d'Otargos. Ceci s'est fait naturellement tout au long du processus de composition. Il n'y avait pas de volonté marquée au départ pour d'éventuels changements si c'est ça que tu te demandes ! Ces atmosphères nouvelles se sont démarquées d'elles mêmes au fur et à mesure que Dagoth composait les morceaux.

3.Les textes d'Otargos sont peu communs, parlant de phénomènes scientifiques chaotiques : est-ce encore le cas avec « Fuck God – Disease  Process » ? Le titre évoque –t-il des thèmes sataniques « traditionnels »? Volonté de retour aux sources d'un BM traditionnel?

Une touche "scientifique" reste présente sur FGDP, cette fois les thèmes sont beaucoup plus terre a terre et traitre du concept "DIEU" sous divers angles. le titre n'évoque pas du tout un thème satanique, "Dieu" n'est qu'une maladie, un putain de virus. Aucun membre d'Otargos ne crois en quelconque Dieu ni en quelconque Satan, NO GOD - NO SATAN .il n'y a pas de retour aux sources, a quelles sources d'ailleurs ? OTARGOS s'est détaché de ce cliché "satanique" qui colle au Black métal.

4.La cover est moins « cybernétique » que les précédentes... Est-elle destinée à renouer avec le visuel traditionnel cher aux groupes de black metal ? Qui en est l'auteur ?

Il nous fallait un cover illustrant au mieux le contenue de cet album, les deux idées importantes sont les suivantes : - Aucun dieu ne nous a amené sur cette planète; aucun dieu ne viendra nous chercher après la mort.... voila ce qui reste de l'homme après la mort : un putain de squelette; point barre. - Aucun dieu sans l'œil de l'homme, l'extermination du virus-Dieu passe par l'extinction de la race humaine. XXX est l'auteur de tout le visuel de FGDP. le résultat est exactement ce que nous souhaitions.

5.« Fuck God – disease  process» sort chez Rupture Music : Pourquoi avoir changé de label en 2005 ? Dead Sun records, votre ex-label, a pourtant réédité vos deux démos sur un même support ...

Nous avons changé de label lors de la sortie de « Ten-Eyed Nemesis »! Dead Sun Records ne nous apportait rien et il était donc temps pour nous de nous diriger vers un label plus important ! Depuis cette date, toutes nos productions sont sorties chez Rupture Music. Nous avons reçu de nouvelles propositions d'autres labels, donc nous sommes en négociations pour pouvoir passer à un cap supérieur !

6.Quels retours pour le précédent « Kinetic zero » ? Quels sont vos objectifs avec cet opus ?

Les retours ont été assez divers, en effet de part le concept, le son et la prod KINETIC ZERO est assez difficile d'approche difficile dans le sens ou il est peu commun pour le genre. Avec du recul j'opterais pour un son différent...
FGDP a été composé et enregistré de manière toute autres. Nos objectifs n'ont jamais changé ils sont les mêmes que tout musiciens qui se respectent : aller le plus loin possible. nous avons montré une nouvelle face d'OTARGOS, plus froide, plus malsaine, plus lourde.

7.La production est une autre marque de fabrique de Otargos : ou avez-vous conçu ce son puissant, solide mais qui pourtant sonne 100 % BM ?

Nous avons enregistré Fuck God-Disease Process dans deux studios différents, tous deux situés dans le sud de la France, le Stormlab Studio et le Cox in Hell avec Sébastien Bernard derrière les manettes. Pour ce qui est des guitares et de la basse, tout a été enregistré en réamping et passé dans différents amplis ce qui nous a permit d'obtenir un son à la fois puissant et clair. Les parties de batterie ainsi que le chant ont été enregistrés de façon traditionnelle.

8.Le line-up s'est fixé, après quelques changements dans le précédent album ?

Exactement, Arkhamian, notre ancien batteur, nous a quitté car il manquait de temps pour pouvoir s'investir à 100% dans le groupe et c'est Ranko (également batteur dans Artefact) qui a prit la relève. Son jeu correspond parfaitement à nos compos actuelles. Il maîtrise son instrument à la perfection et a su s'adapter à notre musique en un rien de temps ! Ses blast dévastateurs et sa rapidité à la double pédale en on calmé plus d'un en live !

9.Votre activité scénique est toujours intense : dis-nous ce qui est prévu à ce sujet, et quel attrait trouvez-vous à la scène ?

La scène à toujours été l'un de nos buts premier. Nous revenons juste d'une tournée en France avec l'excellent groupe catalan Foscor où nous avons effectué une dizaine de dates. Quelques mois auparavant, nous étions en tournée en Europe de l'est où nous souhaiterions retourner fin 2009. Donc il est vrai que notre activité scénique est toujours intense comme tu le dis ! Les concerts sont pour nous l'occasion de montrer au public que nous sommes capables d'assurer nos compos en live et de donner une dimension supplémentaire à notre musique que tu ne peux faire passer sur un cd. Nous proposons un show scénique intense, nous revêtons corpse paint et tenues de scène... Nous ne sommes pas du genre à rester planter là à fixer notre manche ou à poser pour les photos ! Sur scène Otargos s'exprime à 100% et ceci est très important pour nous !

10.Cette activité scénique doit nécessiter beaucoup de contacts et d'organisations, aspect qui rebute souvent les groupes de black...D'ailleurs, tu organises toi même des dates dans ta région de Bordeaux : dis-nous en un peu plus sur ce sujet...

En fait, je suis sur Paris depuis un peu plus de deux ans, et il est vrai que part le passé, quand je résidais à bordeaux j'organisais pas mal de concerts, dans l'optique de faire vivre la scène, se faire des contacts et faire avancer Otargos ! Otargos demande pas mal de travail et de connexions, j'y passe une à deux heures tout les jours pour entretenir le booking et la promotion du groupe ! Il est vrai qu'on reproche à Otargos de beaucoup jouer, je ne partage pas cette opinion, je pense que justement les groupes de black français ne jouent pas assez et c'est bien dommage !

11.Plus de contacts avec la scène extrême de Bordeaux : qui est encore en poste là-bas? Fornication, Bael...?

Comme je te disais ci-dessus, je suis paris maintenant.... et je n'ai plus aucun contact avec la scène extrême bordelaise depuis pas mal de temps...les seuls noms qui me viennent à l'esprit sont Sylicium, Gorod et Natremia !

12.Enfin, terminons avec ton taff qui est le graphisme : dans quel projet métallique as-tu travaillé? (site? Pochettes? Affiches ? autres ?)

Oula... j'ai pas mal bossé depuis, et je continue puisque c'est mon métier à plein temps... en gros, et dans le désordre, j'ai travaillé dernièrement pour Guillotine, Vanmakt, Chulain, Malevolentia, Dregs of sorrow, Himmedia, Otargos, Osirion, Pulverised records, SUE, Chaulnes Metal Fest, Psoriasis, Sacrarium, Metal Obs...

13.Un dernier message ?
Merci a la horde noire pour votre soutien, No god ... No Satan ! See ya on the road !!

Autocratôr