La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Darkthrone : The cult is alive

DARKTHRONE - The cult is alive

Peaceville, 2006

Black metal culte, Norvège

Album CD avec fourreau cartonné

Il est toujours de bon ton d'encenser le grand Dark Throne, du fait des wagons de clônes plus ou moins heureux que ce groupe a inspiré, sûrement malgré lui, d'ailleurs... Pour ma part, j'avais décroché lentement du groupe, dont les \"Hate them\" et autres \"Sardonic Wrath\" m'avaient peu convaincu, sentant un peu le fric et les rides, après un tribute qui semblait annoncer une fin de règne. En bref, je trouvais que Dark Throne n'était plus le Dark Throne des années 1990, d'autant que le groupe n'évolue plus qu'en binôme, dont les membres ne se fréquentent plus que pour enregistrer à la va-vite des albums. Puis, \"The cult is alive\" est arrivé...ARGHHHH! Avec un tel patronyme, j'ai d'abord cru à une compil commémorative de leur split proche, mais non! Le premier titre, très rapide, fait mouche. Puis le deuxième \"Too cold too old\" (sorti aussi en single) également. Les textes de celui-ci sont curieusement indisponibles. Les autres titres sont taillés dans cette veine, sauf le troisième, qui est un peu plus teinté de \"rock'n'roll\". Mettant moins l'accent sur les ambiances lancinantes et ultra-minimalistes de \"Hate them\", la rage ressort bien de l'ensemble, et ces 38 minutes semblent bien courtes. Cette galette porte finalement bien son nom! Et la pochette est bien foutue, avec ce Christ pendant comme un pantin désarticulé et sa collerette de clown... C'est bien du Dark Throne pur jus, aux riffs bien sentis et rapides. Musicalement, absolument rien de neuf dans \"The cult is alive\", ce qui n'est pas étonnant, car le conservatisme total est justement l'idéologie du groupe. Par contre, quelle déception au niveau de la batterie: Fenriz s'empatte car il n'y a quasiment plus de double-pédale sur ces 10 titres! Une pièce de plus que les adorateurs mettront sans doute au panthéon darkthronien.

Autocrator - 08/10