La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Benighted : Asylum Cave

BENIGHTED - Asylum Cave

Season Of Mist, 2011

Brutal death metal, France

Album CD

Après quatre ans d'attente, Benighted lance enfin son sixième album. Par son approche globalement plus aérée, cet opus fait mouche en alliant la brutalité et un coté mélodique qui grave certains riffs sans difficultés dans votre cerveau, rappelant en cela le feeling des groupes suédois des années 1990. Là ou I.C.O.N. taillait direct dans le lard et imposait passagèrement Benighted comme un groupe de grind, Asylum Cave reste résolument death metal, en fouillant ses titres, les agrémentant de soli abrasifs, de plans thrash très frais, et de ruptures tonifiantes. Par exemple, le premier titre ou le huitième démarrent en trombe avec des tempi frénétiques, mais des plans les rendent mémorisables. On retourne un peu en cela la touche de l'album I.C.P. . Pour le reste, il s'agit bien d'un album de Benighted : tempi frénétiques à la batterie, basse avec une personnalité propre et audible, voix alternant entre les cris porcins, guturre et criarde (avec Svencho de ABORTED et Mike de DEVOURMENT invités au micro pour brailler un coup), et toujours le concept de la folie dans les textes ; cette fois-ci, les textes sont bien immondes, décrivant le sieur Fritzl, un Autrichien qui a fait sept gosses à sa propre fille, en enfermant tout son petit monde dans un bunker anti-nucléaire pendant 20 ans... Pas de porno-pipi-caca-gore ici, juste des faits divers sublimés par Julien, l'infirmier psychiatrique et chanteur. Les Stéphanois de Benighted ont pris leur temps pour peaufiner cet album et bien leur en a pris, car ce Asylum Cave est une réussite ! Ces 11 titres sont une tuerie, et les fans les plus chanceux mettront la main sur la version de l'album possédant deux bonus tracks, dont une reprise de NASUM ( Wrath ).

Autocratôr - 09.5/10