La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Benighted : I.C.O.N.

BENIGHTED - I.C.O.N.

Osmose productions, 2007

Brutal death metal, France

Album CD

Benighted est déjà de retour après Identisick (2006), mais c'est chez Osmose que sort leur cinquième album I.C.O.N. (initiales de Infinite Conscience Of Nothingness, formant ensemble le mot « image » en grec). Le sujet est donc planté : ces 12 titres développent une autre facette des troubles psychiatriques chers au groupe, en décrivant les étapes de la vie d'un psychotique ! Musicalement, notons d'abord l'arrivée d'un nouveau (et très jeune) batteur en la personne de Kévin, et surtout, le tournant brutal franchement brutal pris par Benighted : les titres martèlent carrément, mais sans tomber dans la bestialité basique des groupes Ricains comme Malevolent Creation ou Angelcorpse non plus ! C'est plutôt l'influence lointaine mais primordiale d‘un NAPALM DEATH que l'on retrouve bien ici. Dommage, le groupe y perd toute de même en peu en personnalité, mais il y gagne carrément en puissance, et c'est probablement son objectif : I.C.O.N. taille plus droit, délaissant un peu les plans plombés et sautillant des précédent méfaits ; quoique Benighted sache toujours composer des morceaux fluides, aérés de bons plans psychotiques, en puisant un peu dans le vieux grind, le hardcore (plans hachés suprenants), voire le heavy (fantastique passage avec solo sur le titre 10 !). Et ce son clair (Kohlekeller studio) sonne puissant, avec un grain bien clair fleurant un peu le old school . Sinon, notons deux apparitions sur la galette : tout d‘abord Jäger, chanteur de DISBELIEF, invité à brailler sur un titre, et aussi (enfer et damnation) un affreux (mais court) passage de rap au milieu du très brutal Grind Wit !!! Certains membres du groupe affichaient clairement des goûts éclectiques, mais je ne suis convaincu du bien-fondé de cette démarche ! Enfin, le tout est de se faire plaisir en tant que musiciens... Et Benighted semble y parvenir amplement, quand on voit la rage et la fraicheur mises dans I.C.O.N. . Encore un grand album de death français, à ranger entre d'autres groupes frenchies talentueux tels que KRONOS ou RECUEIL MORBIDE.

Autocratôr - 08/10