OSIRION : Har Sabbat

OSIRION - Har Sabbat

D.U.K.E., 2005

B.M, France

C.D.

J'ai entre les mains et dans les oreilles le premier assaut d'Osirion. Qu'est-il sorti du quatuor métallique depuis « Evil Made History », leur deuxième démo ? Lisez ce qui suit et que bien du mal vous en fasse !
Osirion continue dans sa lancée ; privilégier le côté métal de son black, pour le moins musicalement. Effectivement le groupe semble avoir évolué vers une musique plus rageuse et rythmée, notamment grâce au batteur génétiquement modifié, sans oublier qu'ici le joug tyrannique du leader a été desserré pour libérer les impulsions des autres musiciens. Ce qui en somme a apporté plus de violence et de riffs torturés à l'ensemble. Les titres ayant toujours une base noire, c'est dans les arrangements que l'on passera du Heavy au Thrash sans difficultés et avec homogénéité. Dans cette optique l'on devine facilement que les neufs morceaux (sur 11) ont été taillés pour la scène plus que pour un voyage introspectif, quoique... Cela nous rapproche du concept de l'album qui est relativement commun, c'est-à-dire satanique, guerrier et morbide, mais qui a le mérite d'être bien écrit, contrairement à pas mal d'autres groupes. Mal gré, bon gré, ces thèmes récurrents, que pour ma part j'apprécie grandement, sont mêlés à d'autres textes plus originaux comme une approche personnelle de Napoléon, du roman Dune, ou du personnage de Lautréamont. Quant à l'artwork, bien que la cover n'incite clairement pas à l'achat, il est particulièrement immersif.
Bref, voici une très bonne production (hé oui, un son quasi pro), pour les âmes tourmentées en manque de musique violente et rude ! Dispo dans vos distro locales.

S.N.