Dr SYMBOLIC

,

sept. 2003

Dr Symbolic, alias Bruno Matthieu, est une des infatigable fourmi de l'UG français. Avec son zine, "Symbolic zine" et son label "Symbolic prod", Bruno soutient a bout de bras l'UG depuis déjà de longues années. Il répond à nos questions avec la modestie qui le caractérise.

1) Hello, comment va ?

Salut? et bien ça roule du coté du doc. je suis au boulot et je réponds tranquillement à ton interview, eheh


2) Pourquoi s?appeler Dr Symbolic ? Tu as fait médecine ? ou es-tu fana de Death, au point d?en usurper le titre d?un album ? Ou rien de tout ça, tu as juste un nom à la con et tu veux nous le cacher?

Hum? d?abord, je n?ai fait aucune étude de médecine. Le pseudo de doc est venu par hasard, je ne sais plus trop comment, d?ailleurs. En fait, je crois que j?ai utilisé ç a dans une chronique un peu barrée et que c?est resté? il y a un mec qui a du reprendre ça et j?ai trouvé que c?était sympa et bien dans l?esprit des débilités que je sortais dans mes chroniques? pour le nom de symbolic, c?est vrai que je suis fan de Death? lorsque j?ai commencé le zine (quelques années) je cherchais un nom sympa et qui collait bien à ce que je voulais faire? et puis c?est assez vague et ça transmet en même temps beaucoup de choses.. perso, je trouve que ça sonne bien, non ?


3) Comment es-tu tombé dans cette vaste marmite qu?est l?UG ? Lentement, par erreur ou par surprise ?

Je pense que ça s?est passé comme beaucoup de monde? j?écoutais du métal (Trust, Motorhead, Iron Maiden, Slayer?) et j?ai eu envie de découvrir d?autres groupes ; et je me suis donc mis à la recherche de tout ce qui pouvait avoir un rapport avec le métal, j?ai lu tous les zines que je trouvais et au fur et à mesure, j?ai glissé vers le monde de l?UG. Plus tu découvres de groupes et plus t?as envie d?en découvrir d?autres. Ensuite tu décides de devenir toi-même actif au sein de la scène?


4) Que recouvre Symbolic prod ? Décris-nous en les diverses activités?

Symbolic prod a d?abord débuté en tant que zine, puis sont venus se greffer la production et la distribution. A l?heure actuelle, je sors donc plus ou moins régulièrement Symbolic zine (le chap C sort bientôt, et le B toujours dispo), je produis quelques trucs de temps en temps (4 CD-r sont prêts à sortir d?ailleurs) et je mets a disposition des maniacs de l?UG une liste de distro qui grossit de plus en plus (l?additif vient de sortir). En ce moment, mes activités grossissent doucement mais sûrement mais j?essaie de faire le " forcing " pour que tout ça roule?


5) Es-tu ton seul employé ? Si oui, les journées (et a fortiori les nuits) doivent être courtes, non ? As-tu un job (un vrai, inintéressant mais qui rapporte !) à côté ?

Depuis le début de Symbolic, je fais tout tout seul, un peu parce que je veux tout contrôler mais surtout parce que je suis un " solitaire " et qu?au début, je n?ai trouvé personne qui aie les mêmes conceptions que moi? aujourd?hui, je collabore avec plusieurs personnes de façon plus u moins importante dans le zine (dessins, chroniques?). Tout faire seul c?est quand même plus difficile et plus onéreux? mais c?est un choix. Par contre, tous ceux qui veulent apparaître sur le zine sont les bienvenus.

Niveau job, en ce moment, je suis garde-animateur nature dans un parc, c?est sympa et ça me laisse pas mal de temps libre pour Symbolic (même dans les heures de taff) ; mais c?est loin de rapporter beaucoup? pour les nuits, ça dépend?lorsque je suis motivé pour terminer un truc, elles peuvent être en effet très courtes mais la passion te garde les yeux ouverts ", et puis, avec du BM, du grind, ou du DM en fond sonore, ça aide à tenir le coup?


6) Quel est la philosophie de Symbolic ? Par exemple, pourquoi défendre le zine papier face à un net en pleine expansion ? Tu n?as pas d?E-mail, me semble t il? Et les dessins de cul : c?est pour paraître aussi obsédé que le " Copula cum Daemone zine" de Kurgan, ou ce vieux vicenard t?a t il volé la formule pour la pousser à son paroxysme ?

La philosophie, c?est de se bouger le cul pour soutenir la scène UG !!! c?est aussi de faire partager ma passion de la musique à d?autres, d?échanger des idées, de découvrir de nouveaux groupes, bref, de vivre ma passion à fond.

C?est vrai que je préfère le format papier pour un zine, d?abord par nostalgie, ensuite parce que beaucoup de webzines n?apportent rien en plus et enfin, je trouve que c?est un peu à la mode et que beaucoup choisissent le web par facilité. C?est plus dur et plus contraignant de sortir un zine papier que de gérer un site? les zines papiers qui durent ne sont pas nombreux, seuls les motivés tiennent et je pense que c?est une preuve de la passion des mecs?. Je ne sais pas si c?est le cas sur le web. Bon, je suis pas contre les webzines non plus, si ça peut apporter un plus à la scène, c?est le bienvenu.

Pour l?e-mail ça ne me sert pas à grand chose pour l?instant car je ne rentre chez moi que toutes les 3 ou 4 semaines, donc? pendant le reste du temps je travaille sur un portable et je ne prend pas une autre connexion pour l?instant..

Pour les images de cul (qui disparaissent au profit d?images érotiques ou autres) je pense que j?ai été le premier a pousser le truc aussi loin avec les 1ers numéros de mon zine Y.S.I.M.D. (parenthèse à symbolic quelques temps). C?est vrai que Kurgan a sorti son zine ensuite mais je pense pas que mon zine l?ait influencé car il n?a pas besoin de moi pour être un gros obsédé du fion, eheh? tu n?auras qu?à lui poser la question? tu verras bien, il doit encore avoir des exemplaires des 1ers numéros de YSIMD je pense et il te donneras son avis. Pour les raisons de ces images, au départ c?était pour me différencier des autres et apporter une touche de fun (les autres zines se ressemblaient, trop lisses), mais aussi pour exprimer certaines valeurs et notamment une liberté de penser différemment et une liberté de sens (enfin, la base de la scène métal, que des jeunes ont oubliés?)


7) Quel public vises-tu ? Quelle dimension géographique ? Quel style (Quel groupe aimerais-tu accrocher? Qui es-tu fier d?avoir produit ?) En cette ère de cd-mania, quel type de support affectionnes-tu ?

J?ai pas vraiment de cible particulière mais je pense que c?est la frange la plus UG qu?il existe?ceux qui s?intéressent aux plus petits groupes, les vrais maniacs de l?UG comme moi. Le zine est en grande partie écrit en français ce qui limite sa distribution, mais je correspond quand même avec plusieurs personnes à l?étranger et depuis le début, mes activités ne se limitent pas à la France, tout en restant assez élitiste dans leur contenu (mais une grosse majorité des groupes interviewés sont français). Au niveau de styles, je suis ouvert à tous même si j?ai une préférence pour les trucs les plus brutaux. Tous ceux qui font l?effort de me contacter peuvent compter sur mon soutien (sauf peut-être s?ils prônent des idées extrémistes). Mon zine n?est pas là pour interviewer des grosses pointures mais plutôt pour chopper des groupes inconnus ou très peu connus? pour l?instant, toutes mes prod étaient des compils ou des splits et je ne pense pas que je puisse être " fier " d?avoir produit tel ou tel groupe, mais les dernières productions CD-r qui sortent sont pas mal, je pense?pour être lèche-cul, je dirais OSIRION, puisque ton groupe apparaît sur un des CD-r, eh eh .

Le support : au début, je travaillais sur K7 car s?était plus pratique et moins cher, aujourd?hui je bosse sur CD-r car ça me permet de faire tout par moi-m^me, et ça représente bien l?esprit UG ; bon, j?aimerais bien sortir aussi quelques vinyls si possible.


8) Les labels français UG extrêmes ont-ils tous la même philosophie de leur " job ", ou y a t-il différentes manières de voir les choses (bénévoles/mercantiles, trendies/passionnés, engagement idéologique/démarche purement artistique...) toi qui vit ça " de l?intérieur " ?

Hum, j?aime pas trop parler des autres.. mais bon, comme pour tout, il y a des personnes qui font vraiment les choses par passion et d?autres qui ont bien du mal à faire des efforts, même s?il aime cette musique ; mais si un label veut exister professionnellement, il est bien obliger de faire des bénéfices et du business. Le mileiu UG regroupe des personnes plus intéressantes qu?ailleurs, mais tous ces acteurs sont forcément différents. Beaucoup n?ont pas compris ce que représent l?esprit UG et cela de plus en plus, je pense? de toutes façons, seules restent les vraiment passionnés. Perso, je fais partie de l?UG depuis longtemps, par amour de la musique et aussi parce que ça représente une facon de vivre qui correspond à ma vision des choses : c?est donc un engagement vis-a-vis de la société dans laquelle nous vivons et dans laquelle je ne me retrouve pas. Mais soyonsclairs, nous sommes peu nombreux à penser comme moi ; c?est à chacun de voir et je ne peux pas juger les autres? ceux qui me ressemblent sont des " anciens combattants " qui connaissent la scène et le métal depuis quelques années déjà.


9) Sont-ils solidaires ou " concurrents " ? Leur " public " est assez clairsemé, quoique que ultra-fidèle : peux-tu nous brosser le portrait-robot d?un metal-maniac-type suivant les labels UG et leurs productions ?

Si on part avec la notion de compétition dans l?UG, c?est que l?on n?a pas saisi la véritable raison d?être de l?UG : je pense qu?il y a de la place pour pas mal de monde ; même si le public est restreint, on se doit de collaborer ; c?est vrai qu?un mec qui veut vivre de ça doit toujours être devant les autres pour se démarquer. De toute façons, peu peuvent en vivre et les autres, la majorité, n?ont donc p s besoin de se bouffer entre eux. Mieux vaut un petit paquet de labels qu?un ou deux qui s?approprient tout? mais, encore une fois, il y a du taff pour tout le monde !

Pour moi, un métalleux ne devrait jamais se fondre dans un moule prédéfini?on a tendance à tout cloisonner mais perso, j?essaie d?être ouvert au niveau des styles, j?aime la diversité.

C?est difficile d?établir un portrait robot car même si beaucoup on leur style favori, il s ne sont peut être pas représentatifs de la zique qu?ils écoutent : par exemple pour le BM, tu trouves aussi bien des " anciens " qui savent ce qu?est l?esprit de cette zique et des ptits jeunes qui ne connaissent pas CELTIC FROST ou VENOM et qui vénèrent le black NS parce que c?est la mode.. la scène UG, c?est comme le reste, beaucoup essaie d?appartenir à une tribu à tout prix et c?est plus que visible au niveau des fringues? mais les fringues ne font pas le metalleux !!!


10) Ta liste est plutôt bien achalandée, avec souvent des prix très cool : tu " casses " les prix ou les autres sont trop chers ? Quelles nouveautés conseillent-tu as un gars qui n?y connaît rien et qui a 100 balles à claquer (Ou 15 E, pour les Européistes fanatiques) ?

Bon, pour l?instant, je ne fais pas de véritable business avec Symbolic (mais ce serait le pied d?en vivre !) et donc je trouve que les prix que je pratique sont raisonnables? tous les mecs qui ne vivent pas de ça devraient plus ou moins pratiquer les mêmes prix que moi. Par contre, je comprends que ceux qui essaient d?en vivre soient obligés de faire des prix plus " pro " mais encore une fois, c?est valable pour une minorité ! je le répète, si tu est passionné, je ne vois pas pourquoi tu devrais faire un max de bénéf? pour partager ta passion. Dans mon cas, le peu de bénéf que je récupère de la distro est tout de suite réinvestit dans celle-ci ou couvre les dépenses du zine et des prods.

Pour 15 E t?as plus rien ?! et bien si ! ça dépend des préférences dumec mais bon : tu peux choisir 3 CD-r (5 E pc) ou 5 démos (15.5 E pc) car pour 5, offre spéciale ! les prix sont variables, mais en général, les CD sont à 12 E pièces et les tape à 3.5 E (il y a aussi des CD d?occase, des vidéos, des vinyls, des bouquins/zines?). De plus, les offres promo si tu prends pour une certaine somm (une à deux démos gratos offertes).. j?ai pas mal de truc assez difficile à trouver ailleurs ou rares à la distribution très limitée. Je peux pas trop te donner de titres, mais si tu cherches des demos extremes UG à prix sympa, je pense que ma liste offre déjà un bon petit éventail : demandez-la moi et vous jugerez? et puis une grande nouveauté bientôt, la distribution sous licance exclusive pour la France de quelques CD-r !!!


11) Dans l?UG, les relations de confiance et de réputation jouent énormément ; des traders (groupes ou labels) se plaignent souvent d?échanges foireux (colis " oubliés " et " perdus " par la poste, ou trades qui mettent des mois à être honorés, quand ils arrivent réellement?) La poste est-elle malhonnête ? S?acharne-t-elle précisément le métal ? (Faut-il tout affranchir en reco ?) Ou y a t il aussi des enculés parmi les traders ? Ton avis la-dessus?

Perso, j?ai pas trop de problème avec la poste, seuls un ou deux trucs que j?ai envoyé se sont (officiellement) perdus et se sont souvent des trucs pour l?étranger?C?est vrai que pas mal de monde se plaint de la poste et rarement, il est arrivé que ne reçoive pas certains trucs. Il faut dire que le personnel de la poste change de mentalité : la génération de mes parent était beaucoup plus consciencieuse ; mais il y a aussi les mecs qui t?envoient des CD dans une simple enveloppe non renforcée et sans protection?les paquets sont balancés et le truc va être bien amoché.. un ancien essayerai de le remettre en état, mais si ça tombe sur un jeune sans conscience professionnelle, il ne se gênera pas pour piquer les CD? De plus, les vols se déroulent surtout dans les centres de tri? mais je pense que ce sont surtout les paquets ouverts par accident qui disparaissent. A l?étranger, c?est différent?. Et les douanes de certains pays ne se gênent pas. Autrement il doit y avoir quelques mecs qui en profitent mais bon, je pense que c?est une minorité. Par contre, il y a pas mal de groupes soi-disant UG qui ne se donnent pas la peine de répondre à tes courriers, et ceux-là n?ont rien compris à l?esprit de la scène UG?et ça, c?est pas du à la poste !!! Tu as raison, l?UG est d?abord basé sur la confiance et normalement, celui qui est vraiment dans l?UG e pensera jamais à t?enculer dans un trade?


12) Que t?apporte l?UG maintenant ? Est-ce toujours un espace fertile ou une scène en voie de perdition, selon toi ?

L?UG est un espace de liberté pour moi et je pense que ce milieu perdurera encore longtemps car il y aura toujours des mecs passionnés pour le faire vivre. Par contre, c?est vrai que la scène UG se transforme et a bien changé depuis longtemps? il y a du positif avec, par exemple, le nombre de groupes français intéressants qui explose, et qui bénéficient d?un meilleur support ; mais à l?opposé, une partie de cette scène a été " récupéré " par le business? il faut être réaliste, plus ça va et plus l?UG est un business à part entière. Enfin le mot UG est utilisé à tort et à travers et il ne signifie plus rien dans la plupart des cas.

13) Merci d?avoir pris de ton temps pour nous faire mieux connaître la scène UG. Maintenant est venue l?heure de ton dernier mot ?

Arrrrrggggghhhhh !!! c?était mon dernier mot?.. eh eh ; non, plus sérieusement, c?est moi qui te remercie pour cette interview et ton soutien. Tous ceux qui veulent en savoir plus sur mes activités et recevoir ma liste de distro peuvent me contacter. Et puis n?oubliez pas que de nouveaux CDr viennent de sortir chez Symbolic prod, notamment le split ZARACH?BAAL?TARAGH / OSIRION !!! Et puis le nouveau numéro du zine est en préparation, tout ce que je reçois est chroniqué !

Voilà, sombres et brutales salutations à toutes et à tous et à bientôt pour de nouvelles aventures extrêmes au pays du bon docteur Symbolic !

Autocrator